Ajoutez ce site à vos favoris Page d'accueil Plan du site Contactez-nous Recommander ce site Identifiez-vous Retrouvez notre fil info RSS
 
 
 
 
 
 
 

Traditions et coutumes d'ailleurs

Dans certaines régions, le premier dimanche de Carême, à la fête dite des "brandons", le Valentin était tenu d'offrir des présents à celle qui l'avait désigné, tandis que l'on promenait, que l'on "brandonnait" autour de la vigne une paille enflammée, entortillée autour d'un bâton afin que la récolte soit supérieure à celle des autres années.


En Lorraine, pour le 14 février, les garçons se réunissaient en comité, ils dressaient la liste des galants et devant chaque nom ils inscrivaient, sans consulter la jeune fille, le nom d'une fiancée possible. Cette coutume était nommée la "saudée".
Le lendemain, les gars proclamaient la liste sur la place publique.
Parfois une Valentine était choisie par plusieurs galants, et les jeunes gens devaient plaider leur cause devant le tribunal.


Mais il fallait voir les couples ainsi formés ; car malicieusement on riait de voir le mari volage avec sa complice, ou l'union momentanée de deux jeunes gens qui ne s'estimaient pas ; un cortège pittoresque dont la "saudée" devait durer un an.
Le Valentin offrait de menus présents, le plus souvent des cartes et des images illustrées. Et l'enjeu était évidemment constitué par un lot de bouteilles de vin et d'alcool, propres à bien réchauffer l'atmosphère de cette fête.


Cette tradition est toujours vivace en Angleterre. Aujourd'hui, les fiancés anglais échangent encore des coeurs symboliques en carton contre des fleurs et, parmi tant d'illustrations, le couple Roméo et Juliette conserve une place privilégiée.

Aux Etats-Unis et au Canada, en plus des belles cartes de "Valentin-messages", on offre fleurs et chocolats.


 
Dernière modification : 20/01/2010